Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 08:51

Dans sa dernière lettre d'information, L214 relate son happening choc sur la souffrance animale. Les corps d'animaux trouvés dans les poubelles sont portés par les militants, livrés aux regards fuyants des passants qui veulent éviter de savoir ce qui se trame derrière leur assiette...L214 dénonce la condition de ces petits animaux qui pour diverses raisons sont impropres à la consommation et qu'on choisit de jeter à la poubelle comme un vulgaire emballage et qu'on laisse agoniser longuement dans des bennes.

Article de Libération au sujet de cette manifestation mise en place par L214 :
http://www.liberation.fr/france/2016/09/19/a-paris-l214-met-en-scene-la-souffrance-animale_1503205

Image de L214 - Actions lapins - Actions porcelets - Action vaches - Actions moutons - Actions porcs - Actions agneaux.....

Image de L214 - Actions lapins - Actions porcelets - Action vaches - Actions moutons - Actions porcs - Actions agneaux.....

Peu à peu, les actions de ce type permettent de changer, certes lentement, le regard que l'on porte sur la condition des animaux de consommation. La vie de ces bêtes est infernale, dénuée de sens car dans les conditions d'élevage et d'abattage industriels actuelles, le profit est roi, l'humain et le vivant sont des produits tandis que la souffrance n'a aucun sens dans ce paradigme. Il faut revoir nos pratiques et c'est à la portée de tout le monde. D'abord en regardant et en s'informant; fini la politique de l'autruche. Puis en s'interrogeant sur ses propres pratiques. Est-ce bien nécessaire de manger de la viande et du poisson plusieurs fois par semaine ? Plusieurs fois par jour ? Et aussi, est-ce bien humain de manger des bébés ? Des animaux qui viennent à peine d'arriver au monde ? Comment, dès lors que l'on se pose cette question, peut-on continuer à dévorer des veaux, des agneaux, des porcelets ?

Avec ces quelques questionnements tout simples, la nécessité d'un changement de paradigme s'impose d'elle-même. Ce n'est ni compliqué ni douloureux et bien au contraire tout individu qui commence à apporter du sens à ses pratiques quotidiennes et automatiques d'alimentation s'en trouve petit à petit plus épanoui. Et un beau jour on en vient à se demander s'il est bien utile de continuer à manger des animaux !

Partager cet article

Repost 0
Published by Catherine Gheselle Catherine Gheselle
commenter cet article

commentaires